Le centenaire de Jean Anouilh

Tout sur l'évènement du centenaire de Jean Anouilh !

Archive for the ‘La collaboration de Jean Anouilh et André Barsacq’ Category

ANDRE BARSACQ MET EN SCENE LES PIECES DE JEAN ANOUILH

Posted by amisdejeananouilh sur 07/03/2010

André Barsacq a mis en scène les pièces d’Anouilh principalement au Théâtre de l’Atelier…

PIECES ROSES

À partir de 1942, Anouilh étrenne ses séries « thématiques » avec les Pièces roses : ce sont des comédies où l’auteur se laisse aller à sa fantaisie et ou il y a deux catégories de personnages : « les marionnettes », qui sont pour la plupart des vieillards ridicules et inconsistants et « les amoureux », des jeunes gens sincères qui croient à leur amour.

Parmi ces pièces roses il y a « Le bal des voleurs » et « Le rendez-vous de Senlis » mis en scène par André Barsacq.

« LE BAL DES VOLEURS » (1932)

L’affiche du Bal des Voleurs

Résumé de l’intrigue:

Peterbono, Hector et Gustave sont trois voleurs qui cherchent à détrousser les curistes de Vichy en séduisant les jeunes filles de la bonne société afin de s’introduire dans les belles demeures. Gustave tombe amoureux de Juliette dont la tante Lady Hurf, hantée par la peur permanente de la mort et de l’ennui, cherche à s’amuser de tout cela en hébergeant la bande de voleurs chez elle.

Décors par odre d’apparition :Ier puis IIe,IIIe et IVe actes

 Décor IIème et IIIème actes

Quelques costumes

Costumes de Juliette et la petite fille
Costume des voleurs
Costume de Lady Hurf
Costume de Lady Hurf

« LE RENDEZ-VOUS DE SENLIS »(1937)

Résumé de l’intrigue:
Georges, riche et écoeuré par son milieu corrompu, séduit une pure jeune fille, Isabelle. Redoutant de la décevoir, il dissimule sa personnalité. Il engage et fait répéter, pour une soirée, un couple d’acteurs qui tiendront le rôle de vieux parents « idéaux ». Mais souvenirs amers et personnages encombrants ne se laissent pas oublier et font irruption. Isabelle cependant croit aux rêves de Georges. L’idylle commence bien pour eux; mais Georges abandonne derrière lui une famille en désarroi. Si la pièce se poursuivait, Anouilh lui ferait sûrement éclater ce passé à la figure…

Décor Rendez-vous de Senlis

PIECES NOIRES

En 1946, Anouilh écrit des pièces noires.Dans l’univers noir d’Anouilh, il y a deux sortes d’hommes qui s’affrontent, « les gens pour tous les jours » et « les héros ».

La race nombreuse des « gens pour tous les jours » comprend deux catégories assez distinctes. D’abord les fantoches, égoïstes et mesquins, plats et vulgaires, vicieux et méchants, contents d’eux-mêmes et de la vie ; ce sont, dans la plupart des cas, les pères et les mères des héros. Ensuite, il y a le groupe des gens dignes et intelligents, mais incapables de grandes aspirations, faits pour une vie tranquille, sans complications.

Les « héros », jeunes pour la plupart, s’opposent également à ces deux groupes nombreux, en rejetant le bonheur commun où ceux-ci se complaisent ; mais ils ne constituent pas une catégorie unitaire. Deux types peuvent être distingués : ceux qui ont un passé chargé, auquel ils cherchent à échapper et ceux pour qui le passé s’identifie au monde pur de l’enfance, qu’ils s’efforcent de conserver intact. Les héros d’Anouilh sont incapables de se débarrasser de leur passé. Ils sont maudits, ils appartiennent à ce passé. Prisonniers de leur passé, de leur position sociale, de leur pauvreté, ils ne trouvent autre issue que la fuite ou la mort, surtout la mort.

Les Pièces noires Eurydice, Antigone, Médée sont des reprises des mythes connus, mais Anouilh en fait des œuvres modernes, où l’histoire ne joue plus le premier rôle.

Ces pièces frappent dès le début par la familiarité du ton et par le style parlé, parfois vulgaire, très éloigné du style noble et recherché, propre à la tragédie classique. Comme son maître Jean Giraudoux, Anouilh use abondamment de l’anachronisme : on y parle de cartes postales, de café, de bar, de cigarettes, de fusils, de film, de voitures, de courses, etc. De plus, les personnages portent des vêtements du XXe siècle.

« ROMEO ET JEANNETTE »(1946)

Résumé de l’intrigue:

Frédéric s’éprend de Jeannette, la sœur de sa fiancée. Mais sa passion de l’absolu viendra contrarier son amour.Cette pièce dit l’exigence de la grandeur, de la beauté, de l’éternité, dans un monde éphémère, mesquin, voué aux compromis.

Les acteurs

Jean Vilar (Roméo) et Suzanne Flon (Jeannette)

Michel Bouquet, Maria Casarès, Jean Vilar

« ANTIGONE »(1944)

Résumé de l’intrigue:

Etéocle et Polynice, les deux fils d’Oedipe sont morts dans une lutte fratricide. Créon, leur oncle, qui a repris les rênes du pouvoir, ordonne qu’à Etéocle « le prince loyal » soient rendus tous les honneurs funèbres, tandis que Polynice, l’insurgé, serait laissé sans sépulture. Antigone, sœur des frères ennemis, refuse la loi de Créon et décide d’enterrer son frère maudit, coûte que coûte…

Distribution des rôles


Décors

Décor Antigone
Représentation Antigone prologue (photographie originale de Doisneau)

Acteurs

Monelle Valentin (Antigone) et Mr Beauchamp (1e garde)

Jean Davy (Créon) et Monelle Valentin (Antigone)

PIECES BRILLANTES

En 1951, Anouilh écrit des pièces « brillantes » parmis lesquelles Colombe car Anouilh y reprend son procédé favori : le « théâtre dans le théâtre ».

L’invitation au château, La répétition ou l’Amour puni et Cécile ou L’école des pères s’inscrivent également dans cette thématique et période.


« COLOMBE » (1951)

Résumé de l’intrigue :

Milieu du XIX ème siècle, les années du boulevard du crime. Julien part au service militaire et confie son amoureuse Colombe à sa mère qu’il déteste, la terrible Madame Alexandra. Voilà Colombe plongée dans la vie du théâtre… La ravissante ingénue est très vite courtisée.

L’affiche du spectacle

Affiche, décorateur A. Barsacq
Le décor
La loge de Colombe

Les costumes                                                                                                                                                                                                                                                                                         Les acteurs

Costume d’Armand (amant de Colombe)

D. Delorme (Colombe) et Y. Robert (Julien)

« L’INVITATION AU CHATEAU »(1947)

Résumé de l’intrigue:

Madame Desmermortes est très riche. Elle a deux neveux : Horace et Frédéric, jumeaux, mais qui, s’ils
se ressemblent physiquement, n’ont rien de commun en caractère. Frédéric le timide aime Diana
Messerschmann, la fille d’un banquier, une enfant gâtée qui aime l’autre, le cynique et désabusé
Horace.

Les décors

Les costumes

Costume d’Isabelle
Costume d’Horace

Les acteurs avec André Barsacq et Jean Anouilh


M. Bouquet, A. Barsacq, Dany Robin et Jean Anouilh


André Barsacq a également mis en scène Eurydice, Médée et Le voyageur sans bagages de Jean Anouil…


Nous tenons à remercier Jean-Louis Barsacq (le fils d’André Barsacq) de nous avoir permis et autorisé la diffusion de ces précieuses photos et archives.

Et prochainement,une interview exclusive de Jean-Louis Barsacq !

Publicités

Posted in La collaboration de Jean Anouilh et André Barsacq | Leave a Comment »

Jean Anouilh et André Barsacq dans son bureau

Posted by amisdejeananouilh sur 07/03/2010

Jean Anouilh et André Barsacq

Posted in La collaboration de Jean Anouilh et André Barsacq | Leave a Comment »